Présentation générale

L' EHPAD multisite du Pays de Chantonnay est géré par le CIAS du Pays de Chantonnay et regroupe 3 sites.

 

L’EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) multisite du Pays de Chantonnay est géré par le CIAS du Pays de Chantonnay et regroupe 3 sites depuis la fusion du 1er janvier 2015.

 

Ce sont des lieux de vie et de soins dont l’activité principale est l’hébergement et l’ accueil dans des conditions de confort, d’hygiène et de sécurité, des personnes âgées d’au moins 60 ans seules ou en couple.

L’EHPAD s’est donné pour mission d’offrir un lieu de vie agréable et chaleureux qui réponde aux besoins des résidents, de garantir au quotidien des prestations de qualité via un personnel formé et de développer la cohésion d’équipe pour améliorer le climat de travail.

L’établissement est habilité à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale et il est conventionné au titre de l’aide personnalisée au logement et de l’allocation départementale personnalisée à l’autonomie.

L’EHPAD est régi par la loi rénovant l’action sociale et médico-sociale dite loi 2002-02 qui a pour vocation de garantir le droit des usagers (autonomie, protection, cohésion sociale, exercice de la citoyenneté, prévention de l’exclusion) au moyen de la mise en place de sept outils spécifiques : livret d’accueil, charte des droits et libertés, règlement de fonctionnement, contrat de séjour , médiateur ou conciliateur, conseil de la vie sociale ou autres formes de participation , projet d’établissement ou de service .

 

Le conventionnement

L’EHPAD multisite a signé en 2015, avec le Conseil Départemental de la Vendée et l’Agence Régionale de la Santé des Pays de la Loire, une convention tripartite qui garantit la qualité de prise en charge et de l’accompagnement des résidents accueillis. Elle a valeur d’engagement dans une démarche de promotion de la qualité de l’accompagnement.

 

La vie dans les structures

Dans chaque structure, les compétences de chacun sont mises au service de la personne âgée dans le but d’assurer des prestations de qualité dans les domaines de l’accueil, de l’hôtellerie, des soins, des activités d’animation et de la maintenance.

Les résidents sont libres d’organiser leurs journées comme ils le souhaitent : vivre en EHPAD, c’est à la fois une vie en collectivité, mais aussi une indépendance qui doit être préservée.

Dans chaque structure, un logement d’hébergement temporaire permet de proposer un accueil pouvant aller de quelques jours à 2 mois, qui permet :

  • Une réponse à la demande de répit des aidants naturels,
  • Une première approche de la vie en établissement,
  • Une modalité pour rompre l’isolement et reconsolider le lien social,
  • Un sas avant un retour au domicile à l’issue d’une hospitalisation,
  • Un hébergement transitoire (pour passer l’hiver…..).

 

 Capacité autorisée en places et en mode d’accueil
 Commune

 

Nom de la Résidence Permanent

 

 temporaire

 

 Accueil jour

 

 Ouverture
 Bournezeau Les Humeaux 58 1 1989
 ChantonnayL’Assemblée 81 12017
 Saint Prouant Les Erables 51 1 6 1998

 

 

ACCUEIL

 

Dans chaque structure, le personnel administratif vous accueille de 9h à 12h30 et 13h30 à 17h du lundi au vendredi. Il vous accompagnera ou vous orientera dans vos démarches administratives.

 

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS

Dans chacune des structures, les résidents sont entourés de professionnels formés à l’accompagnement des personnes âgées.

Les équipes paramédicales (infirmières, aides-soignantes, aides médico-psychologique, agents des services hospitaliers) sont chargées d’aider les résidents dans les gestes de la vie quotidienne et d’assurer une surveillance de leur état de santé.

Un médecin coordonnateur, intervient sur chaque EHPAD pour coordonner les soins.

Chaque résident à la possibilité de choisir son médecin traitant, les spécialistes et les intervenants paramédicaux (kiné, pédicure). L’intervention de ces différents intervenants est à la charge du résident qui doit payer directement les prestations.

LOGEMENT

Chaque EHPAD dispose de chambres individuelles et de chambres doubles pour les couples .

Le logement mis à disposition du résident est son domicile privé. A ce titre, il le décore à sa convenance (petit mobilier) d’une manière compatible avec l’état de santé, la superficie affectée et la sécurité, tant pour le résident que le personnel et les visiteurs accueillis.

Celui-ci doit respecter les règles de sécurité.

 

HÔTELLERIE

L’ensemble des prestations hôtelières est prévu par les structures et inclus dans le tarif hébergement : restauration, entretien du linge, entretien de la chambre et maintenance.

La restauration est assurée en liaison froide par une société de restauration. Les menus sont élaborés par une diététicienne et par la responsable de cuisine. Une commission Menu est proposée régulièrement sur les établissements afin de tenir compte du souhait des résidents.

 

animations et activités

L’animation a pour but de maintenir la vie sociale et les relations humaines en tenant compte des souhaits et possibilités de chacun.

Différentes activités sont proposées aux résidents. Le personnel d’animation est chargé de la coordination des animations au sein de chaque EHPAD : activités culinaires, jeux ludiques, ateliers mémoire, sorties, activités d’entretien physique…et des événements ou sorties (restaurant, sorties à la mer, spectacles, fête des familles…).

Le maintien des liens avec les familles, les bénévoles et les amis, est privilégié au sein de l’établissement.

L’investissement des bénévoles est important. Ils accompagnent les résidents dans plusieurs activités : chant, lecture du journal, aumônerie….

 

Sécurité des personnes

 

Les EHPAD mettent  en  œuvre  des  moyens  adaptés afin de garantir la sécurité des résidents. Elles assurent  notamment  une  permanence  24h/24h (appel  malade,  veille  de  nuit…).

 TARIFICATION

  • Le tarif hébergement recouvre l’ensemble des prestations d’administration générale, d’accueil hôtelier, de restauration, d’entretien et d’animation de la vie sociale de l’établissement qui ne sont pas liées à l’état de dépendance des personnes accueillies.

Ce tarif est à la charge de la personne âgée ou de l’aide sociale.

 

  • Le tarif dépendance recouvre l’ensemble des prestations d’aide et de surveillance nécessaires à l’accomplissement des actes essentiels de la vie, qui ne sont pas liées aux soins de la personne âgée.

Il peut être partiellement couvert par l’Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie (ADPA)

 

  • Le tarif soin est pris en charge par la Sécurité Sociale, à l’exception : des frais dentaires, des honoraires et prescriptions des médecins spécialistes libéraux, et autres intervenants (kiné, pédicure…) des différents examens et des transports sanitaires.

 

LES AIDES FINANCIÈRES

  • L’aide Personnalisé au logement (APL): cette aide est versée sous conditions de ressources par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) directement à l’établissement. Elle varie selon le montant du tarif hébergement et selon les ressources du résident.

 

  • L’allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie (ADPA) : cette aide est versée par le Conseil Général en fonction du degré de perte d’autonomie (GIR) et des ressources. Seul le ticket modérateur correspondant au GIR5/6 reste à la charge du résident. Le ticket modérateur correspondant au GIR5/6 reste à la charge du résident. Pour les GIR 1, 2, 3, 4 l’ADPA est versée directement à l’établissement. Toutefois, suivant les ressources du résident, une participation financière pourra être demandée par le Conseil Général.

 

  • L’aide sociale à l’hébergement: le résident qui ne peut régler l’intégralité des frais d’hébergement peut faire une demande d’aide sociale à l’hébergement auprès du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale de son dernier domicile, qui transmettra au Conseil Général compétent. Le conseil Général sollicitera les débiteurs (enfants) afin qu’ils règlent les frais d’hébergement à hauteur de leur capacité contributive. S’il n’existe pas d’obligés alimentaires ou s’ils ne sont pas en capacité de prendre en charge la totalité des frais d’hébergement, le Conseil général pourra alors intervenir subsidiairement et paiera, totalement ou partiellement, à l’établissement les frais d’hébergement dans le cadre de l’aide sociale à l’hébergement.

En contrepartie, le résident reversera 90% maximum de ses revenus au Conseil Général. Les 10% restants sont laissés à sa disposition.

L’aide sociale à l’hébergement fait l’objet d’un recours sur succession.

 

Dossier d’inscription

 

Pour créer un dossier de demande d’admission en EHPAD, vous devez vous connecter sur le site https://trajectoire.sante-ra.fr/trajectoire/

 

Mode d’emploi pour créer un dossier de demande d’admission

Création d’un dossier d’admission via Trajectoire

 

Dossier médical à compléter pour une demande d’admission en EHPAD

Dossier médical de demande d’admission en EHPAD

Localisation