Prix de l’entrepreneur EY. Sepro veut devenir n° 1 mondial de la robotique

Le constructeur de robots s’étend à La Roche-sur-Yon et aux États-Unis avec ses 600 collaborateurs. Avec l’ambition de devenir le numéro 1.Sepro, et son DG Jean-Michel Renaudeau, participe au Prix de l’Entrepreneur EY Ouest qui aura lieu mardi 19 septembre à Rennes.
Au printemps, Sepro, fabricant de robots à La Roche-sur-Yon (Vendée), annonçait la création d’un centre de formation mondial consacré à la robotique. Autour du constructeur, un véritable écosystème se met en place, avec l’appui de la Région et des collectivités.

Née en 1972

Au début de l’été, ce sont l’agrandissement de l’usine de la zone industrielle des Ajoncs à la Roche-sur-Yon et, parallèlement, l’extension des locaux de la filiale installée à Pittsburgh, aux États-Unis, qui ont été annoncés. Rien qu’en Vendée, l’investissement représente 11 millions d’euros.

En 1972, Sepro était une petite entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces de tôlerie. Dix ans plus tard, elle s’oriente dans la robotique. Quarante ans après, Sepro est le premier constructeur français de robots destinés à faciliter le travail de l’industrie automobile, plus particulièrement de la plasturgie. De simple salarié, le directeur général actuel est devenu dirigeant, puis actionnaire avec 13 % du capital. Le reste étant toujours détenu par la famille Radat.

Lire la suite de l’article

Journal Ouest France – 12 Septembre 2017