Doux mise sur la qualité pour riposter

Déficitaire dans un marché mondial agressif, Doux fait le dos rond. Mais prépare sa montée en gamme, avec des produits plus élaborés dès septembre.

Pas de chiffre. Mais la situation sur le marché du Moyen-Orient reste « difficile », constate Christophe Courroucé, directeur général de Galliance, le pôle volaille de Terrena qui a repris Doux voilà un peu plus d’un an. Si ses produits élaborés vont très bien, Doux perd des plumes sur le marché du poulet congelé export qui écoule 80% de sa production: celle-ci a baissé de 8% sur un an.

….

Suite de l’article

Journal Ouest-France – Christophe VIOLETTE – 17 Mai 2017