Doux : la moitié des employés sera reclassée à Chantonnay

Malgré la reprise mi-mai par le Sarthois LDC, l’abattoir Doux de Chantonnay a fermé ses portes ce jeudi. Un coup dur pour la ville et ses 285 salariés qui se tournent désormais vers l’avenir.

De l’abattement à l’espoir. En deux jours, les 142 salariés en CDI de l’abattoir Doux de Chantonnay ont vécu un ascenseur émotionnel. Le dernier jour d’activité avait été avancé d’un jour, ce mercredi. Ambiance pesante. « C’était très dur pour tout le monde. On rendait les tenues et vidait les placards » raconte Jacqueline Mérit, déléguée syndicale CFDT.

Ce jeudi, « le dernier jour de présence » incitait davantage à l’optimisme. Grâce au plan de sauvegarde de l’emploi, qui devrait être validé le 4 juin par la Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) de Bretagne, les 142 employés devraient être reclassés.

Lire la suite de l’article

Journal Ouest France – 1er Juin 2018