Détecteurs de fumée

Depuis le 8 mars 2015, un détecteur de fumée doit être installé dans tous les logements. Un geste simple, pas cher, qui sauve des vies.

Divers

Publié le jeudi 5 mars 2015

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) dans les logements sont obligatoires et doivent être installés d’ici le 8 mars 2015

 

Toutes les deux minutes, un incendie se déclare en France. Leur nombre a doublé en vingt ans. Plus que le feu lui-même ce sont les fumées qui tuent : 80 % des victimes d’incendie meurent intoxiquées par les fumées.

Un geste simple, peu coûteux, peut sauver des vies : l’installation dans chaque logement d’au moins un détecteur de fumée.

 

Quel détecteur choisir ?

 

Le détecteur doit être conforme à la réglementation : sur son emballage, doit être inscrit qu’il correspond bien à la norme européenne EN 14604. Vous trouverez le marquage CE sur le détecteur et son emballage.

En plus de ce marquage CE, préférez les détecteurs de fumée comportant le marquage NF. C’est une marque de certification de qualité supplémentaire choisie volontairement par certains fabricants.

 

Qui est concerné ?

Tous les logements sont concernés, qu’ils soient nouvellement construits ou existants, qu’ils se situent dans un bâtiment collectif ou dans une maison individuelle.

L’installation du détecteur incombe au propriétaire du logement.

L’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, veille à l’entretien et au bon fonctionnement du détecteur.

 

 

 

Informations complémentaires sur : http://www.territoires.gouv.fr/detecteurdefumee